Dysfonctionnelle - Axl Cendres

Dysfonctionnelle – Axl Cendres

Chroniques,  Littérature

J’ai énormément entendu parlé de Dysfonctionnelle d’Axl Cendres, que ça soit sur YouTube, sur la blogosphère ou dans mon entourage, alors j’ai décidé de me lancer et de lire ce roman qui m’avait l’air plein d’émotion, mais aussi très positif.

L’œuvre en bref

Titre : Dysfonctionnelle
Auteure : Axl Cendres
Pays : France
Éditeur : Sarbacane, collection Exprim’
Date de parution : 7 octobre 2015
Nombre de pages : 288
Prix : 15,50€

Fidèle, alias Fifi, alias Bouboule, grandit dans une famille dysfonctionnelle ; Papa enchaîne les allers-retours en prison, Maman à l’asile ; mais malgré le quotidien difficile, Fidèle vit des moments de joie, entourée de ses six frères et sœurs aux personnalités fortes et aux prénoms panachés : Alyson, JR, Dalida, Jésus… Cette tribu un peu foldingue demeure Au Bout Du Monde, le bar à tocards que tient le père dans Belleville, théâtre de leurs pleurs et rires.
À l’adolescence, la découverte de son « intelligence précoce » va mener Fidèle à « l’autre » bout du monde : un lycée des beaux quartiers où les élèves se nomment Apolline ou Augustin, et re- gardent de haut son perfecto, ses manières de chat de gouttière et ses tee-shirts Nirvana. Mais c’est aussi là que l’attend l’amour, le vrai, celui qui forme, transforme… celui qui sauve.

Ce que j’en ai pensé

J’ai lu Dysfonctionnelle d’une traite, tant j’étais prise par l’histoire de Fidèle et de sa famille hors norme. Les représentations de ce type sont rares et il est important, je trouve, de les mettre en avant sans pour autant tomber dans le pathos. J’ai pourtant cru qu’Axl Cendres allait nous emmener sur ce terrain quand au début du roman, mais il n’en est rien. Tous les personnages sont très bien traités : du père qui menacent ses clients avec une arme à la mère ayant vécu un traumatisme en passant par chaque enfant de la famille ayant un background intéressant.

Le personnage principal, Fidèle, est une jeune femme très intelligente ayant une « mémoire absolue », c’est à dire qu’elle a la faculté de retenir à peu près tout ce qu’elle lit, entend ou voit. Elle est attachante au possible, elle m’a beaucoup émue, elle est empathique et sait s’affirmer quand elle le doit, bref, elle est tout ce que j’aime chez une personne. J’ai pu largement m’identifier à elle sur un point en particulier. Elle sait ce qu’elle aime, elle ne se cherche pas à ce niveau là et c’est quelque chose d’assez rare dans les romans jeunesse/young adult, car, bien souvent, l’héroïne est dans une quête d’identité. Son orientation sexuelle est d’ailleurs globalement bien accueillie dans sa famille et n’est pas le centre même de l’histoire. L’histoire ne se concentre en effet pas sur l’orientation sexuelle de Fidèle mais sur sa relation amoureuse avec Sarah.

Ce roman est incroyablement juste, il est écrit d’une plume aiguisée et arrive à nous faire ressentir tout ce que les personnages ressentent. Il est bouleversant et aborde des thématiques importantes : les familles d’accueil, l’homosexualité, la famille, la guerre, la drogue, l’alcool, la maladie, la tolérance…

Finalement, mon ressenti global se résume à… Un avis très positif pour Dysfonctionnelle, même si le personnage de Sarah m’a un peu dérangée à certains moments. La romance entre Fidèle et elle est traitée avec beaucoup de réalisme.

La citation de la fin

J’aurais voulu que le temps soit à la hauteur de ma douleur.

Dysfonctionnelle

Laisser un commentaire