Ma grossesse #2 : Deuxième trimestre

Ma grossesse #2 : Deuxième trimestre

Dossiers,  Ma grossesse

Si vous n’avez pas lu la première partie de ce dossier, je vous invite à vous rendre juste ici !

Durant mon deuxième trimestre, les réseaux sociaux (Facebook principalement) ont bien compris que j’étais enceinte, et toutes les publications sponsorisées qu’on me proposait tournait autour de la grossesse, de l’accouchement et des enfants. Je me renseignais déjà beaucoup sur les différentes façons d’accoucher,sur les maux post-accouchement, sur les différentes façon d’accompagner son enfant… Bref, je lisais beaucoup, regardais beaucoup de vidéos… Jusqu’à ce que je tombe sur une vidéo sponsorisée sur Facebook du témoignage d’une jeune femme qui avait subi des violences obstétricales suite à son accouchement, j’ai alors découvert ce qu’était le « point du mari », ça m’a fait vraiment froid dans le dos. Je n’expliquerai pas ce qu’est cette pratique, je vous laisse tout le loisir de le découvrir (ou pas) en faisant une rapide recherche sur votre moteur de recherche préféré. Tout ça pour dire que c’est à partir de ce moment là que j’ai arrêté de trop me renseigner sur l’accouchement en lui-même (à tort), de peur de m’effrayer davantage que je ne l’étais déjà. Je me rassurais simplement en me disant que ce genre de chose restait rare même si trop courante tout de même.

Le problème, c’est que j’ai été très mal accompagnée, aussi bien par ma sage-femme (j’en ai d’ailleurs changé après mon accouchement), que par mon gynécologue. Je n’ai subi aucune violence obstétricale, mais je ne me suis pas pour autant sentie soutenue, je n’ai pas eu de vraie conversation avec eux. Heureusement, j’ai eu une grossesse « facile », je n’ai pas eu à être alitée, je n’ai pas eu de diabète, de constipation, d’hémorroïdes, d’infections urinaires/vaginales, etc. En fait, je n’ai eu que de « petits maux » : nausées au premier trimestre, puis douleurs lombaires, fatigue et bouffées de chaleur. Des symptômes bien supportables quand on sait ce que certaines femmes peuvent endurer.

J’ai vraiment vécu mon deuxième trimestre à la perfection : je n’avais pas de symptômes, contrairement au premier et dernier trimestre, mon ventre s’arrondissait et les gens me laissaient (presque) toujours volontiers leur place dans les fils d’attente. Ma libido est également revenue et j’ai pu faire plein de choses dont je me sentais tout simplement incapable les trois mois précédents. Le 14 septembre, j’ai fait mon échographie du second trimestre, nous avons su que c’était un petit garçon qui grandissait en moi… Mais nous avons gardé le secret jusqu’au jour de l’accouchement ! Nous parlions depuis plusieurs semaines déjà du prénom de notre futur enfant et c’est deux jours après cette échographie, le 16 septembre, que nous avons décidé qu’il s’appellerait Judicaël, prénom breton porté par le roi Saint Judicaël au VIIe siècle ou encore par le comte Judicaël de Nantes.

Rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir mon ressenti durant le troisième trimestre !

Laisser un commentaire