Ma peur de conduire (amaxophobie)

Ma peur de conduire (amaxophobie)

Billets d'humeur

À l’heure actuelle, j’ai 27 ans – presque 28 – et je n’ai toujours pas le permis de conduire. Pourquoi ? Parce que j’ai peur, tout simplement. En plus de ne pas avoir assez confiance en moi, j’ai peur des autres et de leur conduite. Parce que, ce n’est pas nouveau, beaucoup ont beau avoir leur papier rose (qui n’est plus rose depuis quelques années d’ailleurs, me semble-t-il), ils ne savent pas conduire… J’ai découvert très récemment que cette peur avait un nom : l’amaxophobie.

Qu’est-ce que l’amaxophobie ?

L’amaxophobie est la peur de la conduite. Une personne atteinte de cette phobie fera le moins de trajet possible en voiture, privilégiant les transports en commun ou la marche. Cette peur peut venir soit d’un traumatisme lié à un accident de voiture, soit d’un trouble de l’apprentissage (difficulté à changer ses habitudes). Les symptômes peuvent se manifester sous plusieurs formes : palpitations, vertiges, crises de panique… Les amaxophobes deviennent alors dépendants de leurs proches pour de nombreux trajets.

Mon vécu face à la phobie

En vérité, je n’ai pas seulement peur de conduire – je n’ai essayé que deux fois il y a plusieurs années -, j’ai aussi peur en tant que passagère. Pour ma part, je sais que j’ai commencé à avoir des crises d’angoisse à partir d’un moment très précis : lorsqu’un de mes amis a été tué dans un accident de voiture impliquant une camionnette et de l’alcool, alors que lui se trouvait garé sur une place de parking en bordure de route pendant que j’étais partie lui acheter un paquet de cigarette au tabac du coin. Quelques années auparavant, j’avais déjà perdue un de mes cousins dans un accident de scooter, mais je pense que j’étais trop jeune pour avoir été traumatisée. Dans les années qui ont suivi, un camarade de classe a lui aussi perdu la vie dans un accident de voiture. Enfin, seulement deux ans après, j’ai perdu un autre ami proche sur la route. Vous l’aurez compris : ma phobie est liée à de multiples traumatismes.

Surmonter la phobie

Aujourd’hui, il est très rare que je refasse des crises d’angoisse, mais je suis toujours très stressée de monter en voiture avec des personnes avec qui je ne suis jamais montée. Ma dernière crise remonte à l’été 2016, au début de ma relation avec mon conjoint. Il pleuvait très fort et il a dû s’arrêter sur le bas-côté pour que je me calme. En fait, je crois qu’il me « suffit » d’avoir une assez grande confiance en la conduite de la personne avec qui je monte pour ne pas paniquer. Je ne suis, par exemple, pas très rassurée à l’idée de monter en voiture avec ma mère, et encore moins avec mon frère, alors que je suis désormais en pleine confiance avec mon conjoint et plusieurs de mes amis – même si j’ai toujours peur des voitures en face…

Laisser un commentaire