Mon quotidien : vivre avec cinq chats en appartement

Mon quotidien : vivre avec cinq chats en appartement

Quand on souhaite adopter un animal et qu’on vit en appartement, on se pose souvent la question « mais sera-t-il heureux en appartement ? » Il n’y a tout simplement pas de bonne réponse : ça peut dépendre de l’animal, de vous, de votre mode de vie, de votre lieu de vie, etc. Je vais donc vous parler de mon expérience personnelle et de ma vie entourée de cinq petites boules de poils nommées Isis, Ice-T, Pito, Malo et Mina, qui vivent donc en appartement et ne sortent pas de celui-ci.

La petite histoire

J’ai adopté les deux premiers, Isis et Ice-T, tous deux issus de la même portée et dont le pelage est intégralement noir, en 2013, alors qu’ils avaient trois mois. J’ai vécu trois ans avec mes deux chats dans un studio de 24m². Je vivais à l’époque dans une grande ville et en bordure de route, je ne les laissais donc pas sortir, de peur de les perdre. Ça parait dingue comme situation, n’est-ce pas ? Et pourtant, ils étaient très heureux ! N’ayant jamais connu le monde extérieur, ils n’avaient tout simplement pas de manque et étaient complètement dépendants de moi. Plusieurs fois ils ont essayé de s’aventurer seuls dehors, mais jamais ils n’en ont gardé un bon souvenir.

Lorsque j’ai déménagé, ils ont vécu un an dans un appartement de 75m², ce qui était bien mieux pour eux. Ils avaient aussi de grandes baies vitrées pour bien voir l’extérieur sans pour autant avoir à sortir. Enfin, tout s’est accéléré l’année dernière, quand j’ai rencontré mon copain qui avait déjà un chat, Pito, légèrement plus jeune que les miens. Après plusieurs mois de co-habitation dans 60m², nous avons voulu adopter Mina… mais nous avons craqué pour Malo également, des frère et sœur de la même portée. Là encore, ces trois chats ne sortent pas de l’appartement. Aujourd’hui, nous vivons dans 85m² et nos cinq chats, même s’ils ne s’entendent pas toujours très bien, sont très heureux.

L’organisation

Il faut d’abord être sûr de pouvoir placer plusieurs bacs à litières dans l’appartement quand on a autant de chats. Pour ma part, j’ai la chance d’avoir un appartement très bien agencé, avec une laverie de 3m² dans laquelle il y a trois litières, ce qui permet de limiter les odeurs dans le reste de l’appartement, mais aussi limiter les grains errant. Certains chats aiment certains types de grains différents des autres, il faudra donc contenter tout le monde (je n’ai personnellement pas ce problème, ouf !).

Il faut également de la place pour les gamelles, généralement dans la cuisine. Si on pense habituellement à « un chat = une gamelle », sachez que c’est totalement faux ! Ça dépend de l’alimentation et des habitudes alimentaires de vos chats. Pour ma part, je ne leur mets que trois gamelles. Ce qui est plus compliqué, c’est quand ils ne mangent pas tous la même chose (de vrais enfants !). Par exemple, Mina ne mange pas de pâtée, Pito et Malo n’aiment qu’une certaine marque de croquettes (la même, heureusement), et Ice-T est en surpoids et fait facilement des cystites, il doit donc manger des croquettes spéciales. Finalement, j’ai pu trouver LA marque de croquettes qui va à tout le monde.

Enfin, il faut aborder l’aspect financier : avoir cinq bestioles à la maison, ça demande un certain budget… Mais comme le dit l’adage, « quand on aime, on ne compte pas ». J’aime les chats depuis toujours, j’ai toujours eu des chats chez moi, ainsi que plusieurs chiens quand j’étais plus jeune. Tous les mois, pour cinq chats, le budget s’élève à 70 à 80€. Il faut bien sûr prendre en compte en plus la stérilisation des chats au sixième mois, les vaccins à partir du troisième mois puis tous les ans et les anti-parasites tous les mois, pourquoi pas un ou deux arbres à chats, etc.

Le bonheur

Après avoir parler des choses qui fâchent, profitons ! Avoir des chats à la maison, ça a toujours été du bonheur pour moi. J’aime les voir quémander des caresses, les entendre ronronner, les regarder dormir, les faire jouer… Ce que j’aime par dessus tout, c’est quand ils viennent se coller à moi quand je suis malade. Qu’on se le dise : les chats sont un véritable apaisant et un incroyable relaxant. De nombreuses études l’ont démontré : les chats participent à notre bonne humeur ainsi, qu’à notre bonne santé. Et puis, avouons-le, ils nous font bien rire aussi ! Je considère mes cinq chats comme mes enfants, je les aime autant que je pourrais aimer mes enfants. C’est vrai, ils font parfois (souvent) des bêtises, je suis obligée de les engueuler, mais la plupart du temps, ce n’est que du bonheur de les avoir près de moi, on forme déjà une famille, tous ensemble.

Laisser un commentaire